CZ 75 Shadow 2 9 mm

Disponible en magasin, pas de livraison.
1 417,00 EUR
x

  • Calibre: 9x19 (9mm PARA)
  • Chargeur 19 coups, livré avec 3 chargeurs
  • Plaquettes aluminium 
  • Tige de ressort de rappel en acier
  • Guidon Fibre optique diamètre 1.5mm
  • Hausse et guidon réglable fibre optique
  • Rail picatinny universel sous le canon
  • Détente simple et double action
  • Levier de sureté plat
  • Culasse et carcasse entièrement acier
  • Longueur totale 22 cm
  • Poids 1320 grs
  • Livré en mallette
  • Ambidextre
  • Longueur canon 12,50 cm

 

     Présent sur tous les pas de tir français, le CZ75 SP01 Shadow de première génération a déjà su convaincre des légions de tireurs sportifs. Souhaitant peaufiner l’excellence, les tchèques de chez CZ mettent aujourd’hui sur le marché la seconde génération de la merveille : le CZ Shadow 2.

 

     Plus sportif, plus massif, le CZ Shadow 2 est indubitablement orienté vers le tir de vitesse, bien que ses qualités intrinsèques puissent encore être mises à profit dans un tir sportif classique à cadence modérée. La culasse et la carcasse ont été redessinées à partir des retours d’expérience des compétiteurs, afin de vous offrir les meilleurs résultats possibles dès la sortie de boîte.

 

Fonctionnement :

 

     Ce CZ Shadow 2 fonctionne en simple et en double action. Il possède pour ce faire un chien extérieur triangulaire allégé d’une large découpe. Son alimentation en 9x19 mm est assurée par des chargeurs de 19 coups, une autonomie bienvenue en IPSC.

 

     La détente est fluide en double action, légère en simple action, et l’on pourra régler son reset pour enchaîner les tirs à grande vitesse. Sa finition polie ménage la pulpe de l’index même lors des séances intensives sans gants.

 

     La carcasse porte une sécurité ambidextre profilée qui bloque la course de la queue de détente. On trouvera dans la mallette de l’arme une sécurité de rechange à rampe proéminente pour les tireurs appréciant ce support de grip supplémentaire.

 

Caractéristiques :

 

     Le Shadow 2 est intégralement réalisé en acier, carcasse comme culasse. En résulte un poids important qui limitera le cabrage de l’arme pour faciliter sa remise en batterie. Ce choix de matériau ajoutera aussi à la durabilité du pistolet, millier de cartouches après millier de cartouches.

 

     Dans cette nouvelle version, le bâti et la glissière jouissent d’un design actualisé. On notera les quadrillages de la poignée plus proéminents et plus agressifs, mais aussi les stries de préhension plus marquées et plus abondantes. Ces aménagements concourent à faciliter le pointage et les manipulations de l’arme même sous stress.

 

     Les plaquettes sont ici en aluminium et adoptent une teinte bleu métallisé très "race gun". Elles jouxtent un bouton de chargeur surdimensionné que l’on pourra ajuster selon 3 positions. On retrouve avec plaisir la prise haute sur l’arme qui améliore sa tenue en cible, un trait propre à CZ et largement copié depuis.

 

     En comparaison du SP01 Shadow de première génération, le tireur jouira ici d’un canon rallongé et donc d’une ligne de visée plus importante. Cette élongation a aussi pour but d’ajouter de la masse au pistolet, le gain de matière se répercutant sur la culasse et le cache-poussière. On remarque que celui-ci ne possède plus qu’un seul emplacement de verrouillage picatinny, bien suffisant du reste.

 

     Les organes de visée sont excellents. Ils se composent d’une hausse profilée réglable en hauteur et dérivable, qu’on aligne avec un guidon fixe à fibre optique rouge. Cette fibre optique est mieux protégée que sur la version précédente et guidera votre œil pour un tir quasi-instinctif. Les faces arrière de ces organes mécaniques et la bande les séparant sont par ailleurs finement striées pour éluder tout reflet parasite.

 

     Au final une arme d’exception, qui nous revient ici fignolée, peaufinée dans ses petits détails pour toujours plus de performances sur les parcours. Avec son Shadow 2, CZ appuie son oeillade aux tireurs de vitesse, qui ne manqueront pas d’être séduits par une réédition aussi brillante.