Beretta U22 Neos noir

Disponible en magasin, pas de livraison.
529,90 EUR
x

Calibre 22 lr

Fabriqué aux USA

Livré avec 2 chargeurs capacité 10 balles

Livré en mallette

Poids 1016 grs

Longueur canon 6" (11,5 cm)

Rail picatinny sur la partie supérieure de l'arme

Hausse réglable, Guidon fixe

 

     Le Beretta Neos est une arme semi-automatique en simple action, fonctionnant sur le principe de la culasse non calée. A chaque fois que le coup part, la puissance du recul repousse la culasse en arrière en éjectant la douille vide. Elle est ensuite ramenée vers l'avant sous l'action de son ressort récupérateur et cueille au passage une nouvelle cartouche avant de la chambrer. Le percuteur ayant été réarmé par la culasse en position arrière, l'arme est à nouveau prête à faire feu.

 

     Le démontage de campagne du Neos compte parmi les plus simples de sa catégorie. Loin de la complexité d'un Mark III ou d'un 422, il suffit ici de verrouiller la culasse en position arrière, puis de désolidariser la carcasse du canon au moyen de la molette située sous ce dernier. On libère ensuite la culasse en effaçant son arrêtoir et celle-ci peut alors glisser librement vers l'avant pour s'extraire du bâti.

 

Particularités :

 

     Le Neos est doté d'un rail type Weaver/Picatinny courant sur toute sa longueur supérieure. Celui-ci intègre les organes de visée du pistolet : un guidon fixe et une hausse réglable. Ainsi vous êtes à même de choisir entre une visée ouverte ou le montage d'une optique, dès la réception de l'arme et sans travaux armuriers.

 

     La carcasse de ce pistolet est réalisée dans un polymère à base de fibre de verre. Cette composition lui permet de jouir d'une excellente résistance aux agressions du milieu extérieur, tout en présentant des formes complexes, rendues possibles par un processus de fabrication à la pointe de la technologie.

 

     L'ergonomie en résultant est incroyable : l'angle de la poignée permet un pointage instinctif et rapide tandis que ses moulages en forme de bulles assurent une préhension parfaite. Le design futuriste de cette carcasse ne plaira pas à tous, mais quiconque prend en main l'U22 sera forcé de reconnaître qu'il s'avère d'un confort rare.

 

     L'arrêtoir de culasse fait partie de ceux qui se présentent naturellement sous le pouce. Suffisamment proéminent pour être manoeuvré de façon reflexe, il rend la manipulation de l'arme très aisée. Le levier de sûreté est ambidextre et postitionné de façon assez inhabituelle à l'arrière de la poignée. En conséquence il sera nécessaire de déchausser légèrement l'arme pour l'atteindre.

 

     L'éjecteur de chargeur présente quant à lui un positionnement bien plus pratique que sur les modèles usuels : Il est placé au dessus de la détente sur la face droite du pistolet et prend la forme d'un bouton poussoir qui s'actionne de l'index.

 

     L'arrière de la culasse présente une ouverture en forme du tunnel par laquelle l'utilisateur peut s'assurer en une seconde de l'état de son arme. En effet si celle-ci est en position armée, l'arrière du percuteur vient obstruer cette ouverture et présente un marqueur rouge sans ambiguïté. En revanche si l'ouverture est vide, c'est que l'arme est au repos.

 

     En résumé l'U22 Neos se pose comme une alternative sérieuse aux traditionnels Buckmark et Ruger, qui pullulent aujourd'hui sur les pas de tir de nos stands. A performances égales, il offre certaines particularités avantageuses qui nous poussent à croire que cette présence minoritaire ne durera pas.

 

     Il s'adresse à tous ceux qui cherchent un pistolet de tir ou de plinking en .22 LR, qui soit capable de jolis cartons tout en restant pratique et compact. La qualité Beretta et les options du Neos achèveront de les convaincre.